Travaux avant départ

Début avril, Stélie est mis sur le terre plein d’Arzal pour un bon lifting. Nous envisagions de repeindre les bordés et le pont. Finalement, l’antifouling montre des signes de fatigue il faut procéder à son remplacement.
Lors de la première semaine, par une météo capricieuse nous procédons donc à la remise à nue des parties les plus atteintes de la coque. L’utilisation d’un pélagos monté sur une perceuse s’avérera efficace. On s’appliquera ensuite à recouvrir les zones découvertes d’une peinture epoxy bicomposante.

 

couche d’époxy sur le bordé

Au cours de cette semaine, papa va procéder à la pose du nouveau pilote automatique. Le perçage de la mèche de safran pour poser le nouveau secteur de barre qui recevra le vérin s’est avéré la partie la plus délicate.

L’aide de plusieurs amis sera précieuse au cours de la semaine (Bruno, David et Gigi ici en plein effort)

Nous procédons aussi à la déposé de tous les hublots. Certains montrent en effet des signes de fatigue. En fin de semaine, nous entamons le passage d’une peinture polyuréthane de couleur bleue. Deux couches seront appliquées sur le pont et les bordés.

Au cours de la deuxième semaine, nous reprenons le travail avec Laurence. Pose des hublots et seconde couche de peinture. Une dernière journée de travail sera nécessaire pour terminer toutes les ouvertures. Nous en profiterons, en compagnie de Jean-Claude, pour décaper le balcon arrière et certains fonds du bateau entamés par la rouille.

Nouvelle couleur de pont sur Stélie

Peinture du pont, il manque l’antidérapant.

La dernière étape avant la mise à l’eau concerne l’antifouling. Deux couches d’érodable permettront une bonne protection de la zone immergée en vue d’une navigation en mer Méditerranée.

Une fois à l’eau nous sommes en attente d’une fenêtre météo de 2 jours pour poser le nouvel antidérapant (deckline de chez Sicomin). En attendant, nous nous consacrons à l’électricité de bord, à la pose d’une nouvelle pompe pour alimenter le réservoir de gasoil. Sans oublier de la peinture, hé oui, encore sur les chandeliers, et les 2 balcons. Au cours de cette période pas mal de personnes ont contribué à l’avancée, Bruno, Pat et Christophe… Merci les gars.

Stélie à folleux attend son antidérapant

Enfin une météo favorable à le pose de l’antidérapant. Le samedi 5 juin, soit un mois avant le départ pour Gibraltar, Vincent, Gildas, Dominique et papa sont présents pour apporter la touche finale. Nous avons opté pour une peinture tri composante de chez Sicomin. Elle donne un aspect « caoutchouteux » au pont et doit permettre d’apporter une isolation phonique et thermique.

Pose du deckline de chez Sicomin

Il s’agit là des derniers gros travaux avant le départ. Un bon week-end sera désormais nécessaire au nettoyage et aux dernières finition et préparatifs.

IMG_1087

Stélie est désormais prêt à reprendre la mer.

 

Laisser un petit mot à l'équipage du Stélie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s