L’Algérie aux deux visages

Cet article doit en être à sa troisième version car chaque jour a eu son lot de surprise, plus ou moins drôles, que nous ne pouvions pas manquer de vous raconter. Nous avons vécu à Oran un vrai film à suspens !

Aujourd’hui, si cela peut vous rassurer nous sommes repartis et arrivés à Carthagène, dans un super mouillage.

Nous venons de passer 3 jours dans le port d’Oran sans malheureusement pouvoir visiter la ville. Chaque jour, nous avons négocié d’arrache pied ! Nous avons expliqué 10 fois notre situation, parfois pour s’apercevoir au bout de plusieurs minutes que les personnes ne comprenaient pas un mot de français. Quelle situation absurde !

« Oui, vous pourrez peut-être sortir, il faut la décision du chef. On revient vous voir rapidement. » 2h après, nous en sommes au même point. « Normalement, c’est ok pour ce soir. Mais je dis bien normalement !! » Nous comprenons que les personnes avec qui nous négocions sont de bonne volonté mais il y a quelqu’un plus haut qui met son véto. Tout prend un temps fou !

Donc nous passons nos journées entre le bateau, le ponton, et une petite terrasse. Pas simple pour se défouler ou jouer au foot. Les enfants vivent ça avec philosophie et prennent leur mal en patience.

Il faut occuper les journées, c’est l’occasion pour Baptiste et Thibault de reprendre l’école comme les copains. Nous parlons aussi de la notion de liberté. On a quand même le sentiment d’en être un peu privé ! Beaucoup de gens viennent nous voir sur le ponton. Nous n’avons pu aller à Oran. Les Oranais sont venus à nous ! Ils sont navrés et tristes pour nous.

Le deuxième jour, sachant que tout espoir était perdu, nous expliquons que nous voulons partir le lendemain matin, très tôt, mais qu’il nous faut de l’essence. Nous n’avons pas de dinar algérien pour payer (nous pensions faire le change à Oran !) et tout semble compliqué encore une fois. Nous rentrons dans de nouvelles discussions interminables. Le lendemain, 2 personnes du consulat, Mireille et Stéphane, viennent à notre rescousse car nous sommes dans l’impasse.

C’est là que les choses tournent au ridicule : la station d’essence est à quelques mètres mais ils ne peuvent pas servir un bateau sous pavillon étranger. Bizarre, bizarre ?? Pour l’instant, la courtoisie et la patience sont de mise. On nous explique qu’il faut aller sur un autre ponton. Il est 15h, c’est trop tard pour aujourd’hui, ce sera demain à 8h30. Le « 8h30 algérien » peut potentiellement se transformer en 10h30 !! Nous venions de passer un troisième jour cloitré au port, donc à ce stade je n’ai pas pu m’empêcher d’expliquer, avec beaucoup de courtoisie*, comme je sais le faire, que cette situation n’était plus viable, qu’il y avait de l’essence à porter de main tout autour de nous donc qu’il fallait maintenant qu’ils se débrouillent pour nous livrer. Heureusement, que Stéphane et Mireille ont pris le relais des négociations. Il faillait quand même discuter avec 10 personnes et mettre tout le monde d’accord. Bon, c’est leur métier la diplomatie !! Merci pour leur aide. Nous avons finalement eu notre essence.

 

(* Ok, je me suis un peu énervée, je mettrai quelques euros dans la cagnotte. Spéciale dédicace à mes collègues.)

Dans toute cette histoire, nous avons rencontré des algériens tellement ouverts et bienveillants. Nous passons une soirée formidable à discuter et à échanger sur la vie en Algérie. Quel contraste avec cette autorité beaucoup trop compliquée.

Nous sommes tristes de ne pas être allés à Oran mais nous avons passé un séjour très enrichissant humainement. Nous reviendrons, un jour, avec un VISA nous avons bien compris.

Une petite pensée pour Roger bien sûr, Monique, Lisia, Jean Claude et pour vous, Michèle et Christine.

16 réponses à “L’Algérie aux deux visages

  1. Bonjour ,

    Je suis content de votre visite à Oran , et que vous êtes bien arrivés à carthagene , nous attendons votre retour parmis nous ,

    J’espère que vous avez reçu mes photos et vidéos sur WhatsApp

    À bientôt
    Mohamed

    Aimé par 1 personne

  2. Dommage de ne pas avoir visité la ville avec toutes ces tracasseries !
    Allez ! ça ira mieux à la prochaine étape! D’ailleurs vous devez déjà y être à voir la carte.
    Super la vidéo sur le bateau aussi, incroyable tous ces dauphins !
    La bise

    Aimé par 1 personne

  3. nos soucis rugbystiques ou météo de Loire-Atlantique peuvent vous paraître bien ternes à côté de vos épisodes algériens mouvementés… Une seule heure d’entraînement sur une Orvasserie détrempée hier, tant le déluge était costaud. On retrouve (enfin) la compétition à Treillières samedi (U12); Message perso de Baptiste (le mien) à Thibaud (le vôtre) : « as-tu au moins franchi la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne ? »
    profitez bien les voyageurs. on vous envie.
    seb

    Aimé par 1 personne

  4. Je lis et relis, je ne m’ennuie pas merci Laurence de tes récits, nous pensions que la situation finirait par se décanter, tout cela pour dire que les séjours se suivent et ne se ressemblent pas! Les rencontres qui vous ont soutenues n’ont pas de prix et resterons présentes tout au long de votre voyage. Affectueusement à vous quatre

    Aimé par 1 personne

  5. C est peut être ça l aventure : quand ça se passe vraiment pas comme prévu ! J espère qu a Carthagène ya pas de pb de visa et que les découvertes seront dans les visites.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  6. Bon chouette la cagnotte va augmenter 😉 et pour le titre on en est pas encore à la » vengeance » donc tout va bien😠 vivement les prochaines aventures 😨 à bientot

    Aimé par 1 personne

  7. A Stephane et son …….
     » équipage « . Content que vous soyez arrivés à bon port. Bon vent pour vos prochaines escales. J espère vivement vous revoir bientôt ( avec Visa bien entendu ) pour oublier ce petit désagrément et vois faire decouvrir Oran que vous aimerez. certainement. Amitiés Mehdi.

    J'aime

  8. Coucou, je viens juste de prendre connaissance de votre blog mais j’avais des nouvelles par Christine. Certes, la voile n’a jamais été ma passion (trop le mal de mer!) mais bravo pour votre aventure. Bien sûr, en tant qu’ex enseignante, je me soucie de l’instruction de vos garçons mais je pense qu’ils en apprendront beaucoup lors de ce voyage et ,super le lien avec le reste de la classe, c’est un bon support d’expression écrite pour l’enseignant(e). Désormais je suis de près vos péripéties, il faut dire que cela semble avoir bien commencé en Algérie. Je vous embrasse. Françoise M.

    Aimé par 1 personne

  9. Bonsoir,
    Heureux pour les membres d’équipage du STELIE 4 qui continuent leur voyage dans de bonnes conditions.

    Le titre de cet article par contre, m’oblige à dire que votre passage à Oran ne méritent ce titre et ces lignes, car dans n’importe quel port (Etranger) on ne peut dépasser la zone franche que si l’on dispose d’un visa. Et pour la langue communiquée dans ces ports, c’est soit la langue officiel du pays ou la langue internationale. La langue française n’est ni la langue officielle de l’Algérie, ni la langue internationale, c’est pour cela que vous avez eu des difficultés pour vous exprimer peut être.

    Pas mal de navire de plaisance sont venus à Oran et d’autre ports d’Algérie, et ont pu visiter la ville, s’approvisionner en carburant, eau douce, vivres…etc, malheureusement ce n’était pas le cas pour vous,
    J’espère vous voir satisfaits, à Oran ou autre port Algérien, afin d’améliorer votre vision actuel de ce beau pays.

    Profitez du voyage et de la saison, l’été s’approche la mer est calme, mais pour les voiles, y aura moins de vent, je suppose..

    Amicalement.

    J'aime

    • Bonjour « Algérian Flag » et merci pour votre intérêt pour le site et pour vos interrogations tout à fait légitimes qui vont permettre d’éclairer certains points. Tout d’abord, notre intention de départ était bien de prendre un visa pour visiter tranquillement l’Algérie. Cependant, le consulat de Nantes nous demandait une date d’arrivée et de départ d’Oran. Il est impossible à la voile d’anticiper ces moments. La météo, l’état de la mer sont des paramètres à ne pas négliger lorsque l’on effectue une traversée à la voile sur plus de 24h. Ensuite, certains forums, l’expérience de mes parents nous laissaient penser (à tort) qu’un laisser passer provisoire pouvait être attribuer. En arrivant à la marina, tous les algériens présents nous ont confirmés que quelques semaines auparavant un bateau était arrivé et avait eu la possibilité de se rendre à terre, sans visa?!?
      Pour la langue, chaque fois que nous nous sommes adressés aux personnes, nous leur demandions si elles parlaient français, anglais avant d’entamer la conservation. Rien ne m’agace plus lorsqu’une personne s’adresse à moi (en France) en anglais sans au préalable me demander si je maitrise la langue de Shakespeare… Nous nous serions certainement pas permis d’arriver en « pays conquis » Le reproche que nous avons pu faire sur l’article, concerne certaines personnes qui nous disaient parler anglais ou français pour nous rendre compte au bout de quelques échanges qu’ils ne comprenaient rien??
      Enfin et surtout, nous avons loué et nous confirmons que depuis notre départ de France, c’est à Oran que nous avons eu le meilleur accueil, le plus d’échanges et nous y retournerons sans aucun doute en se posant la question du visa.
      Bien cordialement, Stélie 4

      J'aime

      • Bonjour Stéphane,
        Merci pour votre message. Je voulais simplement souligner que c’est pas étrange que certains Algériens ne maîtrisent pas la langue Française, malgré tout, ils essayaient de faire des efforts pour vous comprendre et vous aider. Pour le visa provisoire qui dépend des circonstances, c’est une décision d’état, absolument a respecter.

        Merci encore une fois, passe le bonjour aux membres d’équipage.
        Bon courage & Bon Vent surtout.

        Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot à l'équipage du Stélie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s