Pas de Sud dans la route

Pas de sud dans la route (n’est ce pas Thomas) … J’ai du le dire au moins 30 fois depuis que nous sommes rentrés en Mer Egée. En passant le Cap Maléa qui sépare la Mer Ionniene de l’Egée, l’équation devenait simple. Comment se déplacer d’Ouest en Est puis revenir à l’ouest sans se faire bloquer par Le Meltem (un vent dominant de secteur Nord) qui allait devenir de plus en plus consistant au cours de l’été. La sagesse consiste à ne pas mettre de sud dans la route… et « bien nous en a pris. »

Meltem

Traversée de la Mer Egée

Après avoir atteint le Dodécanèse puis les Sporades du Sud et l’Ile de Samos il fallait donc retourner à l’Est. Le Meltem est de plus en plus présent dans les cyclades du Nord. Il s’accentue avec le relief. En partant de Samos nous en ferons une première fois les frais. Les gribs annoncent 15 nœuds c’est plus de 35 nœuds qui nous attendaient au Sud de Mikonos nous obligeant à nous abriter et à passer la nuit au milieu des jets skis, des discothèques et des yatchs ; Stélie dénote un peu mais peu importe nous avons besoin de repos après une nuit de navigation. Le jour suivant, départ pour Delos où un magnifique mouillage désert nous attend. Nous pouvons de nouveau nous adonner au plaisir de la plongée et des baignades au milieu de vestiges. Nous sommes bien ici mais il faut encore gagner vers le nord et profiter des conditions clémentes.

Les 15 milles qui nous séparent de Tinos ne seront pas une partie de plaisir. Peu de vent était annoncé, le meltem soufflera de nouveau à 40 nœuds en rafales. Dans ces conditions, nous sommes soulagés de pouvoir nous mettre à quai. Très vite de nombreux voiliers se réfugient. Rêve d’O, Nicolas, Séverine et Théo, une famille ch’ti sont bien contents de se mettre à couple.

Très vite on sympathise. On échange sur nos expériences de nav. Baptiste et Thibault sont contents d’avoir un nouveau copain depuis le départ de Koboloi. Le lendemain, nous louons une voiture et nous partons ensemble à la découverte de Tinos.

L’ile est magnifique, le point de vue sur ces montagnes abruptes recouvertes de murs de pierres nichés dans des endroits improbables, nous impressionne. On s’extasie aussi devant la petite ville de Pyrgos et le petit village de Volax. On n’oublie pas la petite pause café. La terrasse donne sur la mer, les enfants plongent pendant que les parents se détendent. TOP !!

Mais revenons à nos moutons… Et ceux là ont encore grossi depuis la dernière fois. Des rafales à plus de 40 nœuds dévalent dans le port de Tinos. On analyse la météo, on compare les différents modèles entre bateaux français. Le Meltem s’établit. Il souffle désormais jour et nuit. Les aussières sont tendues, les drisses tapent et certaines rafales font hurler les mats. Le 17 juillet, une petite fenètre météo se dessine. Une dernière soirée à bord d’un J109 un petit coucou à Emmanuel, Théo mais aussi à Jean Claude (Biloup) et Hervé et Annick de Lilia. Le lendemain, tous les bateaux lèvent les amarres. Un coup de vent est prévu le 18 juillet il faut faire vite et aller se réfugier à l’Ouest. Nous décidons de rejoindre le Péloponnèse. Les conditions plus clémentes, nous permettront de profiter de notre dernier mois… le retour approche. Cette nuit, si le vent monte on pourra enfin mettre un peu de sud et naviguer au largue.

 

Cyclades

4 réponses à “Pas de Sud dans la route

  1. Se dire que le Meltem vous en fait voir de toutes les couleurs, et bien pour nous ce sont toutes vos photos qui nous en font voir de toutes les couleurs. Ces blancs intenses, ces bleus dégradés parfois ressemblant à cette pierre Lapis-lazuli, et est-ce des jardins suspendus en espaliers? C’est un régal de nous faire vivre tout cela et, on imagine ce que vous devez ressentir en découvrant ces beautés, même si parfois la route demande quelques exigences. Surtout continuer à en prendre plein les yeux. On vous envie pour tout cela. Affectueusement on vous embrasse.

    Aimé par 1 personne

  2. Vous aurez été de vrais navigateurs jusqu’au bout avec des conditions pas simples à gérer. Bravo les cocos que dire vous êtes trop 💪💪😉
    En tous cas vos photos nous donnent envie de retourner sur ces belles îles grecques.
    Bisous les amis

    J'aime

    • Merci pour votre petit mot, on espère revenir l’an prochain par ici et pourquoi pas en votre compagnie pour que l’on vous fasse découvrir ses merveilleux paysages vus de la mer. Une grosse bise et on pense bien à vous 😘

      J'aime

Laisser un petit mot à l'équipage du Stélie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s